La floraison des chrysanthèmes à Tokyo : une tradition japonaise incontournable

La floraison des chrysanthèmes à Tokyo une tradition japonaise incontournable

Les fleurs font partie intégrante de la culture japonaise et depuis de la nuit des temps, la vie au pays du soleil levant est rythmée par les saisons et les floraisons. Les japonais associent très régulièrement la beauté des fleurs à leurs fêtes.

Parmi ces fleurs, on a notamment le chrysanthème encore appelé la « fleur d’or » qui intervient dans la décoration des événements importants.

A voir aussi : Les avantages de choisir une agence pour votre voyage au Costa Rica : séjours et circuits

Origine de la célébration des fleurs dans la culture japonaise

Historique de la célébration des fleurs au Japon

Si vous avez déjà visité le Japon, vous avez certainement déjà entendu parler de « Hanami ». Ce mot qui signifie littéralement « Regarder les fleurs » désigne une fête qui occupe une place de choix dans les us et coutumes japonaises. Cette fête qui se célèbre généralement en fin mars et début avril remonte aux années 812.

Démocratisation de la célébration de la floraison

Au fil des années, cette tradition de célébration va être ancrée dans les habitudes des japonais. À cet effet, à l’approche du printemps la Japan Weather Association diffuse les cartes de prévision de floraison à travers le pays.

A voir aussi : Vacances en croisière : quels sont les avantages de ce type de voyage ?

Si au départ, ces prévisions concernaient essentiellement la floraison des cerisiers, elles ont fini par s’étendre à d’autres fleurs, à l’instar du chrysanthème.

Signification culturelle de la floraison au Japon

Ces floraisons sont des moments uniques pour se réunir entre collègues, amis ou membres de la famille autour d’un café ou d’un pique-nique avec de la bière et du saké.

La floraison des chrysanthèmes à Tokyo une tradition japonaise incontournable

En journée ou dans la soirée, c’est l’occasion de parler à haute voix, de boire, de se raconter des histoires, de rigoler, de chanter, d’apprendre à vivre et de s’amuser.

À la découverte du chrysanthème, la fleur des empereurs à Tokyo au Japon

Alors qu’elle est associée au fleurissement des tombes en France, le chrysanthème a une tout autre perception au Japon. En effet, cette fleur est considérée comme un emblème impérial dans la culture nipponne. Le chrysanthème est une fleur originaire de la Chine et qui est arrivé au Japon entre 710 et 794 sous l’ère Nara.

Comme pour plusieurs plantes arrivées à la même époque, elle a été de prime à bord considérée comme une plante médicinale.

Ce n’est que des années plus tard, notamment sous l’ère Heian entre 794 et 1185 que le chrysanthème va faire son entrée à la cour impériale. En effet, la cour impériale va davantage s’intéresser à sa beauté au point de créer des banquets en son honneur.

Au début du 13ème siècle, l’empereur Go-Toba va prendre la décision d’utiliser le chrysanthème à seize pétales comme emblème de la famille impériale. La culture de la fleur de chrysanthème qui n’était jusque-là que limitée au plaisir des aristocrates, va s’étendre à tout le pays sous l’ère Edo (1603 – 1868).

Plusieurs maisons vont dès lors se lancer dans la culture du chrysanthème et ainsi de nouvelles variétés vont être crées. A l’occasion, des dizaines de pépiniéristes se rassemblaient pour une exposition au cours de laquelle étaient consignés la forme, la couleur, le nom et le prix de chacune des variétés.

ARTICLES LIÉS