Amérique du sud : 5 trésors de la nature à découvrir absolument

green tree near body of water under white and blue sky

La diversité des trésors de l’Amérique du Sud fait que chaque région a des caractéristiques uniques sur la planète. Quel que soit le genre d’aventure recherché, il est possible de découvrir de merveilleux trésors en Amérique du Sud, selon son goût. Cet article fait ressortir quelques-unes de ces merveilles naturelles

L’Amazonie, le plus vaste espace vert de la terre

La plus grande forêt tropicale du monde se trouve au cœur de l’Amérique du Sud. Elle abrite le territoire de huit pays du continent : la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l’Équateur, la Guyane française, la Guyane, le Suriname et le Venezuela. L’Amazonie est la plus grande source de biodiversité qui existe. C’est également l’un des facteurs les plus déterminants de la santé de la planète. La qualité de l’air dans le monde dépend de la végétation de la forêt amazonienne.

A lire également : Safari en pleine nature : une nouvelle manière de voyager !

Avec la tendance alarmante de la déforestation, de la pollution de l’eau et de l’extraction des ressources naturelles, sa biodiversité est plus menacée que jamais. Les initiatives pour régénérer les forêts ouvrent la voie à une solution globale pour préserver les précieuses ressources en Amazonie. Le projet Colombie 2030 : durable et en paix, donne l’exemple dans la région. Cela permettra que les pays puissent systématiquement travailler pour le reboisement de l’Amazonie.

Le Salar d’Uyuni en Bolivie

Ce qui est difficile à décider avec cette merveille naturelle en Bolivie est le moment idéal pour la visiter. Le Salar de Uyuni n’est pas le même en saison de pluie et en saison sèche. Pendant la saison pluvieuse, il se forme un miroir parfait dans lequel le ciel se reflète et l’horizon se confond. Pendant la saison sèche, on admire un espace blanc infini propice au jeu des perspectives. C’est le plus grand désert de sel continu au monde. Et, en elle, non seulement le sel peut être extrait, mais aussi le lithium et le minéral du futur.

A lire en complément : Le monde souterrain : Les meilleures destinations pour explorer les grottes et cavités naturelles

green cacti plants

Le Mont Fitz Roy en Patagonie

Le Mont Fitz Roy est l’un des symboles de la Patagonie. Elle culmine à 3 405 mètres d’altitude. Elle se situe à l’est de la banquise sud-patagonienne, à la frontière entre l’Argentine et le Chili. De nombreux alpinistes quittent la ville d’El Chalten, province de Santa Cruz, en Argentine, pour atteindre son sommet. Le chemin à l’air pénible mais une fois le sommet atteint, on est émerveillé. On contemple les bords qui effleurent le ciel à côté du lac.

Le Rocher De Guatape en Colombie

Près de la ville de Medellin, en Colombie, se trouve l’un des paysages les plus étranges d’Amérique du Sud. Certains disent qu’il fait partie d’une météorite. Mais, il s’agit plutôt d’une formation géologique unique. Une sorte de pierre, mais géant. En atteignant la ville de Guatapé, il est possible de voir à l’horizon une protubérance sortant du sol. C’est la Piedra del Peñol. C’est un gigantesque rocher de plus de 200 mètres de haut. Il a été escaladé pour la première fois par un habitant, M. Luis Eduardo Villegas López. Pour atteindre le sommet sur le monolithe formé de quartz, de feldspath et de mica, il faut gravir environ 700 marches. Les vues en valent la peine, car on peut voir le réservoir de Guatapé.

Les chutes d’Iguaçu, merveilles naturelles entre le Brésil et l’Argentine

Les chutes d’Iguaçu sont l’une des plus belles merveilles naturelles d’Amérique du Sud. Situées à la frontière entre le Brésil et l’Argentine, elles offrent un paysage unique en son genre. Les chutes sont constituées de 275 cascades impressionnantes qui s’étirent sur une distance de 2,7 km. La cascade principale mesure environ 82 mètres de hauteur et est entourée par une pléthore de petites cascades qui créent un spectacle époustouflant.

Pour voir les chutes sous leur meilleur jour, il faut visiter les deux côtés : le parc national d’Iguaçu au Brésil et celui en Argentine. Du côté brésilien, on peut profiter d’une vue panoramique spectaculaire sur les chutes avec des points de vue bien aménagés pour admirer la beauté du site.

Du côté argentin, il y a plusieurs sentiers qui permettent aux visiteurs de se rapprocher des cascades pour ressentir la puissance des eaux. Il existe aussi un certain nombre d’options pour explorer davantage cette belle région comme faire une promenade en bateau dans la rivière Iguaçu ou marcher dans la forêt tropicale avoisinante.

Le parc national Iguaçu abrite une grande variété d’animaux tels que des jaguars, tapirs et singes hurleurs noirs ainsi qu’un grand nombre d’espèces végétales endémiques. Une manière exceptionnelle pour vivre pleinement cette expérience serait probablement via une randonnée guidée à travers ces magnifiques terres naturelles.

La réserve de biosphère Yasuni en Équateur, un écosystème unique au monde

La réserve de biosphère Yasuni en Équateur est un joyau incontournable pour les amoureux de la nature. Cette réserve englobe une superficie d’environ 10 000 km² et abrite l’un des écosystèmes les plus diversifiés au monde.

Le parc national du Yasuni se trouve dans la région amazonienne de l’Équateur et comprend plusieurs habitats différents tels que des forêts tropicales humides, des savanes et même un marais. On y trouve aussi une grande variété d’espèces animales telles que le tapir, le caïman noir, le puma ainsi qu’environ 600 espèces d’oiseaux différentes.

L’une des raisons qui rendent cette zone unique est sa richesse culturelle. Elle est habitée par deux groupements indigènes : Waorani et Kichwa. Les peuples autochtones ont vécu sur ces terres pendant des siècles et sont étroitement liés à l’écosystème environnant.

Cet endroit merveilleux n’est pas seulement menacé par la déforestation due à l’extraction illégale de pétrole mais aussi par les conséquences du changement climatique mondial. La fonte rapide des glaciers andins affecte aussi ses rivières alimentaires, tandis que les sécheresses deviennent plus fréquentes provoquant une baisse significative du niveau de son immense fleuve Amazonien.

Dans cette optique, il existe plusieurs associations locales comme Pachamama Alliance ou encore Accion Ecologica qui tentent depuis maintenant plusieurs années de protéger cet environnement fragile. Plusieurs projets de reforestation ainsi que des programmes éducatifs ont été mis en place pour sensibiliser les locaux et les touristes à la nécessité de préserver ce patrimoine mondial.

ARTICLES LIÉS